La distillation permet de séparer les constituants des fruits fermentés. Sous l'effet de la chaleur, les substances se vaporisent successivement et la vapeur obtenue est condensée par un système de refroidissement, pour donner le distillat.

Cette élaboration artisanale est encore pratiquée dans nos villages

1ere étape: La cueillette ou ramassage des fruits

2eme étape: Les fruits au meilleur de leur maturité sont écrasés et mis en fûts. La fermentation commence au bout de quelques jours et les levures qui se trouvent sur la peau des fruits vont transformer leur sucre en éthanol.

Ci-dessous un alambic pour l'extraction de l'alcool de fruits

3eme étape: on passe au remplissage de l'alambic

Puis mise en ébullition des substances par un chauffage au bois.

Les distillateurs attendent la montée en vapeur de l'alcool.

4eme étape: par un passage obligé dans le refroidisseur de l'alambic,la vapeur se condense pour donner cet instant MAGIQUE: la première sortie de l'alcool.

5eme étape: afin de contrôler le degré d'alcool sorti de l'alambic, on pratique la pesée à l'aide d'un alcoomètre.

6eme et dernière étape: lorsqu'il n'y a plus (ou presque) d'alcool à retirer on vidange l'alambic, on le nettoie et éventuellement on recommence une nouvelle opération.

Réglementation

Les personnes ayant "le privilège de bouilleurs de cru" sont exonérées de taxe sur les milles premiers degrés d'alcool produits . Pour ceux qui n'ont pas ce privilège et qui sont propriétaires d'un verger, la distillation s'effectuera dans un atelier public ou privé, après avoir rempli une déclaration au Service des Douanes et Droits indirects. Ces personnes paieront dès les premiers degrés d'alcool.

Retour à Principales Activités